Alors que certaines races de chien sont très habiles, d’autres, au contraire sont beaucoup plus maladroites.

C’est notamment le cas de ces trois races de chien que vous devrez garder à l’oeil si vous décidez de les adopter.

Les trois races de chien qui sont les plus maladroites

Le Bulldog anglais, parmi les races de chien qui sont les plus maladroites

Le Bulldog anglais est une race de chien assez fragile qui présente de nombreux problèmes de santé. Si bien que de nombreux professionnels de la santé animale recommandent aux particuliers de ne plus en adopter.

Le Bulldog anglais présente un physique très particulier. Ce dernier possède un museau aplati et est assez lourd. En effet, le Bulldog anglais fait partie des races de chien qui sont les plus maladroites.

Même s’il ne le fait pas exprès, ce dernier peut faire preuve de beaucoup de maladresse. C’est un chien qui n’est pas très habile dans sa façon de se déplacer. Le Bulldog anglais a tendance à foncer sans même regarder dans quelle direction il va.

Le Dogue argentin, un chien au physique impressionnant

Le Dogue argentin est un chien au physique très impressionnant qui peut faire peur à tous ceux qui ne connaissent pas très bien la race. Ce dernier est également l’une des races de chien qui est la plus maladroite.

Le Dogue argentin n’a pas forcément conscience de sa force ou encore de sa taille. Il aura alors tendance à faire tomber des objets lors de ses déplacements. Ne vous inquiétez pas, le Dogue argentin est tout de même un chien très agréable à vivre.

Ce dernier possède un tempérament assez calme dans la vie de tous les jours. Il ne s’agit pas d’un chien qui va courir ou sauter partout.

race de chien la plus maladroite

Le Dogue de Bordeaux, l’une des races de chien qui est la plus maladroite

Le Dogue de Bordeaux fait partie des races de chien qui bavent le plus. C’est aussi l’une des races de chien qui est la plus maladroite.

Ce sont là ses seuls petits défauts. En effet, il se trouve que le Dogue de Bordeaux est un chien affectueux et très proche de son maître. En raison de son gabarit, vous devrez prendre en charge son éducation, et ce, dès son plus jeune âge.

C’est un chien qui vous demandera donc une grande implication. Il vous faudra faire preuve de bienveillance et de patience.