À partir de 10 ans, le chat est plus susceptible de développer des pathologies liée à son âge. Un vétérinaire peut les diagnostiquer, en pratiquant des examens, puis proposer un traitement.

Cependant, c’est au propriétaire de remarquer les premiers signes inquiétants chez son animal. Alors, quelles sont les 6 maladies les plus fréquentes chez le vieux chat ?

Voici les maladies les plus répandues chez les vieux chats

L’IRC (Insuffisance Rénale Chronique)

L’insuffisance rénale est caractérisée par un manque d’appétit, une augmentation de la boisson, un amaigrissement, une mauvaise haleine et une déshydratation. Elle peut être révélée par une prise de sang. On y voit que des paramètres, tels que l’urée et la créatinine, sont élevés.

C’est une pathologie irréversible, un chat atteint ne peut pas en guérir. Mais elle peut être gérée avec différents traitements et une alimentation spécialisée.

L’hypertension chez les chats âgés

Cette maladie est très fréquente chez les chats d'un certain âge, mais les symptômes ne se distinguent pas facilement. Le chat souffre de céphalées intenses et il peut se manifester en miaulant à longueur de journée. C’est très inconfortable pour lui et cela peut même devenir dangereux. Le diagnostic est établi en prenant des mesures de tension sur l’animal, à l’aide d’un brassard.

On lui prescrit alors un médicament, pour réguler sa pression artérielle. À noter que cette pathologie est très souvent associée à d’autres maladies du vieux chat, dont l’IRC et des dysendocrinies.

maladies chez les vieux chats

L’hyperthyroïdie des vieux chats

Lorsqu’un chat change de comportement, devient plus actif, mange plus, mais maigrit, il se peut qu’il soit atteint de ce dérèglement hormonal. Une prise de boisson excessive ou des troubles digestifs sont d’autres symptômes de cette pathologie. Avec un prélèvement sanguin, le vétérinaire peut doser les hormones T4. Si elles sont trop élevées, le chat souffre d’hyperthyroïdie. Là encore, un traitement existe, pour aider la glande à réguler sa production d’hormones.

Le diabète chez les chats de plus de 10 ans

Un chat qui souffre d’obésité est prédisposé à cette pathologie. En vieillissant, s’il perd de l’appétit, maigrit, mais qu’il boit et urine plus, il est peut-être atteint de diabète. Si la maladie est à un stade avancé, des signes plus graves apparaissent, comme des troubles oculaires ou nerveux. Le diagnostic se fait par prise de sang, sur laquelle on trouve une glycémie augmentée. Le traitement consiste à pratiquer des injections d’insuline quotidiennes. L’alimentation doit également être adaptée. Le diabète du chat fait l’objet d’un suivi très régulier chez le vétérinaire.

Les différents cancers du chat

À l’instar du reste des animaux, le chat peut développer des cancers de différentes origines. Ils provoquent des symptômes variables, en fonction de leur localisation, de leur taille, et de leur malignité. On trouve, par exemple, des tumeurs de la peau, mammaires, du foie, pulmonaires, osseuses, etc. Mais également des cancers généralisés, comme des leucémies. Certaines masses peuvent être retirées chirurgicalement. D’autres cancers peuvent être traités avec de la chimiothérapie ou de la radiothérapie. Et parfois, seulement l’option des soins palliatifs peut être proposée.

L’arthrose chez les chats

En prenant de l’âge, le chat voit ses articulations se détériorer. Il a alors du mal à se déplacer, à sauter, et limite donc ses mouvements. Le vétérinaire réalise des radiographies, pour déterminer l’étendue et le stade de la pathologie. Lors de grosses crises, il peut prescrire des anti-inflammatoires. En entretien, le propriétaire a la possibilité de donner des compléments alimentaires. On peut aménager l’environnement de l’animal, pour faciliter son quotidien.

Ces quelques pathologies sont parmi les plus répandues chez le vieux chat, mais il en existe d’autres. Des solutions s’offrent pour gérer ces 6 maladies. Mais, en demandant conseil à son vétérinaire, il est possible de diminuer leur risque d’apparition.