10 principales maladies des chats

Le chat est aimé pour sa douceur et ses câlins, et parce qu'il a un incroyable pouvoir déstressant. Considéré comme un membre de la famille, vous le voyez grandir, l'aimez et l'éduquez comme un enfant. Malheureusement comme chaque être vivant, il peut attraper des maladies (parfois graves et même mortelles).

Il est donc important de prendre soin de lui et de le faire vacciner contre les pathologies les plus courantes. A cet égard, voici un récapitulatif des dix principales maladies que peuvent connaître les chats.

Voici les principales maladies des chats

La leucémie féline

C'est une sorte de cancer et une maladie virale qui touche surtout les chattes enceintes ou qui allaitent. Elle se transmet par l'urine, la salive ou le sang. Elle provoque une diminution des défenses immunitaires du chat, le rendant alors vulnérable aux infections. C'est une des maladies les plus graves.

La panleucopénie féline

Cette maladie mortelle se détecte à travers différents symptômes. Le chat présente de la fièvre, une déshydratation ou une hypothermie. Il faut alors vite isoler les autres chats de la maison car c'est une pathologie très contagieuse. Elle entraîne une forte baisse des globules blancs, ce qui fatigue et déprime le chat malade.

La rhinotrachéite féline

C'est une infection des voies respiratoires qu'il faut rapidement soigner en emmenant le chat chez un vétérinaire, car elle peut être fatale. Provoquée par un herpès virus, elle entraîne des ulcères de la cornée, des conjonctivites fréquentes, une mucosité nasale et des éternuements à répétition. Le chat peut également avoir des larmoiements et une forte fièvre.

La calivirose féline

Cette maladie très contagieuse se retrouve chez les chats vivant en communauté ou chez les chats errants. Elle provoque une salivation excessive, de la fièvre, et des ulcères et des ampoules dans la bouche. Il faut savoir que le chat ayant attrapé cette maladie en restera porteur tout au long de sa vie, même s'il en a guéri.

La grippe féline

Provoquée par une bactérie très nocive, cette maladie respiratoire se transmet par les sécrétions et fluides corporels. Elle entraîne de la fièvre, une hyper-salivation, une respiration par la bouche et une perte d'appétit durable.

 

La pneumopathie féline

Cette pathologie très grave (mais non mortelle) fait beaucoup tousser et éternuer le chat qui en est infecté. Il a aussi de nombreuses conjonctivites et les paupières très rouges. Il est également victime de sécrétions lacrymales abondantes et de rhinites. Il faut savoir que ces différents symptômes nécessitent la consultation immédiate d'un vétérinaire.

Le sida du chat (appelé immunodéficience féline)

Le sida du chat se transmet par la morsure d'un autre chat lui-même contaminé. Les symptômes sont de fortes fièvres, de violentes diarrhées et une inflammation de la cavité buccale (stomatite). Le chat perd son appétit et donc beaucoup de poids. Actuellement, il n'existe pas encore de vaccin contre cette maladie malheureusement.

La péritonite infectieuse

Cette maladie touche principalement les jeunes chats qui l'attrapent en reniflant des selles contaminées. Se transmettant ainsi par les selles et par les voies respiratoires, elle entraîne une inflammation importante des cavités thoraciques et de l'abdomen. Elle demeure malheureusement incurable une fois qu'elle est contractée.

L'obésité du chat

Les problèmes de poids touchent beaucoup les chats sédentaires et les chats domestiques. Si le chat est obèse, il est important de contrôler ses quantités de nourriture et de lui faire faire beaucoup d'exercices. Sachez que l'obésité chez les chats réduit leur espérance de vie.

L'insuffisance rénale

L'insuffisance rénale est une maladie est fréquente chez les chats âgés et provient d'une déficience de la filtration des reins. L'urine n'évacue alors plus les substances nocives. Sachez que cette pathologie peut se contrôler mais elle ne peut pas se soigner.

Pour conclure, il est important de faire contrôler régulièrement votre chat par un vétérinaire et de ne minimiser aucun comportement suspect (celui-ci peut en effet révéler une maladie).

Retrouvez aussi la leucose féline.

Connectez-vous pour laisser un commentaire ou inscrivez-vous.

0 commentaire|0 commentaires