La péritonite infectieuse du chat que l’on appelle également PIF est une maladie très grave qui touche les chats. Dans cet article, nous vous proposons d’en découvrir plus sur cette maladie féline et notamment toutes les conséquences qu’elle peut avoir.

Tout savoir sur péritonite infectieuse du chat

Qu’est-ce que la péritonite infectieuse féline ?

La péritonite infectieuse est une maladie dont le virus appartient à la famille des coronavirus. Il faut savoir que cette maladie touche généralement les jeunes chats âgés de moins de 2 ans. Elle va aussi venir touchée les chats âgés dont l’âge est compris entre 10 et 14 ans. Cette maladie virale est incurable et souvent mortelle. Il existe plusieurs formes différentes de péritonite infectieuse. Tout d’abord, on peut évoquer la péritonite infectieuse humide qui va entrainer des épanchements liquides qui vont remplir les cavités naturelles de l’animal.

Ces épanchements liquidiens sont produits par le système immunitaire. La deuxième forme de la maladie est la péritonite infectieuse sèche qui touche un ou plusieurs organes du chat. Cette forme de la maladie va alors entrainer des dysfonctionnements et des affections.

Peu importe sa forme, vous devez retenir que la péritonite infectieuse est une maladie très grave qui est, dans la majeure partie des cas, mortelle.

Les symptômes de la péritonite infectieuse

Dans un premier temps, sachez que si votre chat est touché par cette maladie, il présentera une fièvre élevée, supérieure à 40°C. Cette dernière va durer plusieurs jours et parfois plusieurs semaines. À la suite de cette fièvre, votre chat peut commencer à maigrir et un épanchement peut alors faire son apparition dans son thorax ou son abdomen. Dans tous les cas, les symptômes sont facilement détectables et doivent immédiatement vous alerter.

Vous pourrez notamment constater rapidement que la taille du ventre de votre chat sera disproportionnée par rapport au reste de son corps. De plus, votre chat peut également avoir de grandes difficultés à respirer. D’autres formes de la maladie peuvent être plus difficiles à détecter, mais de nombreux dysfonctionnements vont apparaître et permettre au vétérinaire d’établir rapidement son diagnostic.

péritonite infectieuse féline

Le traitement de la péritonite infectieuse

Le diagnostic de la péritonite infectieuse n’est pas évident. Il faut notamment prendre en compte que le diagnostic définitif de la maladie ne peut uniquement être réalisé que par biopsie ou alors après le décès de l’animal. Cependant, sachez que le vétérinaire va procéder à une analyse de sang pour évaluer la santé de votre animal. Il va notamment prendre le temps d’évaluer certains paramètres dont l’albumine, le niveau de protéine, les anticorps, et le niveau de leucocytes. Après avoir obtenu les résultats de ces différents éléments, le vétérinaire sera en mesure de dire si oui ou non votre chat est éventuellement victime d’une péritonite infectieuse.

Il faut prendre en compte que cette maladie est classée comme « incurable » et que les rémissions sont très nombreuses. Cependant, il existe tout de même certaines solutions pour combattre la péritonite infectieuse. Un régime alimentaire peut être mis en place à base de vitamines et de minéraux. Des corticostéroïdes peuvent également permettre d’aider le chat à se soigner ou des médicaments antiviraux. Les antibiotiques sont également une excellente solution pour prévenir les infections du système immunitaire.

Dans tous les cas, sachez qu’il n’existe pas de traitement spécifique pour cette maladie. Les traitements vont permettre de soulager l’animal et de tenter de combattre les symptômes pour que votre félin puisse s’en débarrasser pour finir.

La prévention de la péritonite infectieuse

Le meilleur moyen de prévenir la péritonite infectieuse féline est de mettre en place une bonne hygiène. Cette hygiène passe également par tous les accessoires utilisés par votre chat. Sachez qu’il existe tout de même un vaccin, mais rien ne prouve encore son efficacité.