Il n’existe pas forcément de chiens dangereux, il faut parler de races de chiens dangereuses. Chaque chien est un carnivore et peu potentiellement agresser un humain, un Tecker comme un Chihahua peut mordre et être agressif, mais ne sont pas considérés comme dangereux.

En Suisse, les races de chiens considérés comme dangereux sont l’American Pitbull, le Bull Terrier, l’Amerian Staffordshire, le Dobermann, le Mastiff, le Pitbull, le Rottweiler etc.

Mais si vous vivez dans le canton de Neuchâtel, du Jura ou à Berne, vous pourrez posséder ces races de chiens sans aucune restriction. Vous trouverez un peu plus bas, les cantons en Suisse romande avec les races que vous pouvez ou non adopter à la suite des interdictions des chiens considérés comme dangereux.

Races de chiens considérées comme dangereux en Suisse : Que dit la loi ?

La Suisse n’a pas de législation concernant les chiens dangereux. Plusieurs projets ont vu le jour, venant aussi bien de la gauche comme de la droite, mais il y a eu à chaque fois un refus d’harmoniser l’interdiction des chiens considérés comme dangereux et les cantons sont donc libre de faire une réglementation à leur guise. Le souhait du gouvernement était de proposer une loi pour toute la Suisse et non pas une solution en fonction de chaque canton.

Dans le texte général que propose la loi sur les chiens en Suisse, il est dit que la sélection des chiens doit être obtenu sans porter atteinte aux humains et non pas pour leur agressivité. Chaque chien doit être tenu en laisse et ne doit pas errer sans surveillance. Les chiens doivent être surveillés, et promenés sans pouvoir mettre en danger les être humains ou même les animaux.

Dans le cas d’un élevage de chiens dangereux et poussé à l’attaque, vous devez vous attendre à 3 ans de prison et à 20000 francs d’amende.

Depuis 2007, AMICUS enregistre tous les chiens en Suisse

Banque de données indépendante, AMICUS enregistre tous les détenteurs de chiens sur le territoire helvétique. Chaque canton dispose de sa propre réglementation concernant les chiens et la détention des chiens considérés comme dangereux. Une grande partie des cantons établisse une liste des chiens considérés comme dangereux.

Il est possible de consulter la banque de données AMICUS si vous douter de la dangerosité de votre animal en fonction du canton où vous habitez.

Chaque chien doit être marqué d’une manière infalsifiable avec une microchip pour se retrouver dans les données AMICUS. Un chien arrivant de l’étranger n’a que 10 jours pour se présenter auprès d’un vétérinaire ; c’est ce dernier qui annoncera sa décision de chien potentiellement dangereux ou non à AMICUS.

Comment adopter un chien considéré comme dangereux en Suisse ?

Il faut regarder la liste ci-dessous des chiens considérés comme dangereux canton par canton.

Ensuite, il faut être majeur, titulaire d’une assurance RC, n’avoir aucune condamnation pénale, avoir fait l’objet d’un test de conduite et d’obéissance ainsi que de maîtrise de son chien et surtout, être en conformité sur la détention d’un chien considéré comme non dangereux dans le canton de votre habitation.

Liste des races de chiens considérées comme dangereuses en Suisse par canton

American Staffordshire Terrier : interdit dans les cantons de : Genève, Valais et Vaud

Bull Terrier : interdit dans les cantons de Genève et Valais

Staffordshire Bull Terrier : interdit dans le canton du Valais

Cane Corso : Interdit dans le canton de Genève

Pitbull Terrier : interdit dans les cantons de Valais et Vaud

Dobermann : interdit dans le canton de Valais

Dogue Argentin : interdit dans le canton de Genève

Rottweiler : le race du chien Rottweiller est interdite dans les cantons de Genève, Valais et Vaud

Mastiff : interdit dans les cantons de Genève et Valais,

Fila Brasileiro : interdit dans les cantons de Genève et Valais,

Matin Espagnol : interdit dans les cantons de Genève et Valais,

Matin Napolitain : interdit dans les cantons de Genève et Valais,

Tosa ou Dogue Japonais : interdit dans les cantons de Genève et Valais

 

Les cantons qui n’ont pas de restrictions à l’obtention d’un chien dangereux sont les suivants :

Berne, Jura et Neuchâtel