Lapin nain

0
Lapin nain

Le lapin nain est un animal domestique très apprécié, mais dont on a moins l’habitude qu’un chien ou un chat.

On pense souvent à tort qu’il suffit de le laisser en cage et de le nourrir pour qu’il soit heureux. Il ne faut pas oublier qu'un lapin est avant tout une espèce sauvage et sociable ! Bien qu’il soit capable de s’adapter à votre de vie, il a quand même besoin d’être stimulé ! Pour cela, il faudra lui aménager un environnement dans lequel il pourra jouer et se dépenser.

Découvrez le lapin nain

Selon votre habitat, il est important de savoir quelle race conviendra le mieux à votre quotidien car il en existe près de 150 ! Il faut savoir que certains lapins peuvent atteindre jusqu’à 7kg et dépasser les 70 cm et ne conviennent donc pas pour une vie en appartement ! Pour vous aider dans votre choix, voici quelques caractéristiques selon la race du lapin.

• Le lapin nain : Il est assez petit et dépasse rarement 1,5 kg mais a tout de même besoin d’une cage de 60 cm minimum ! Les petits lapins sont plus vifs de manière générale.
• Les hybrides de nain : Légèrement plus grands q'un lapin nain, on les retrouve souvent en animalerie et leur poids varie entre 2,25 et 3,25 kg. Comme il existe plus de 20 races, les caractères sont extrêmement divers.
• Les angoras : Ils ont généralement le poil beaucoup plus long que leurs congénères. Ils pèsent de 2,5 à 4,5 kg et ont un caractère doux et calme. Ils peuvent convenir aux enfants mais leur poil nécessite une attention particulière en le tondant tous les trois mois et en veillant à ce qu’il soit très propre.
• Le lapin havane : De 2,5 à 4 kg, c’est également une race au poil long mais qu’il ne faut pas tondre, il suffit de le brosser.

Attention, avant toute adoption, soyez certain de ne pas être allergique aux poils de lapin.

Lapin nain

Le lapin et les autres animaux

Le lapin est très sociable avec ses congénères puisqu'il vit en communauté avec eux dans la nature. L’idéal est d’adopter directement deux lapins de la même portée. Si vous ne souhaitez pas en posséder deux tout de suite, sachez que deux femelles peuvent tout à fait s’entendre mais deux mâles ensembles, même castrés, pourraient se blesser entre-eux.
En revanche, il est possible de faire cohabiter un couple de lapin, si vous pensez à bien stériliser les deux partenaires !

Le lapin nain peut cohabiter avec un cochon d'Inde dans la même cage. Ils s'entendent généralement bien.

Le lapin nain et les oiseaux doivent vivre séparément si les oiseaux sont trop bruyants.

Le lapin peut s'entendre avec un chien ou un chat mais cela va dépendre des caractères de chacun.
Il faudra d’abord passer par une phase test d’accoutumance. Les deux animaux devront être dans deux pièces différentes les premiers jours car ils vont devoir s’habituer à l’odeur de l’autre. Pour la phase de rencontre, restez bien à proximité de vos animaux pour réagir vite en cas d’attaque.
Après cette phase, si vous ne constatez pas d’animosité particulière entre les deux individus, la cohabitation s’envisage.
Attention, ce n’est pas parce que vous adoptez un animal jeune qu’il va forcément s’habituer à la présence de l’autre.
Si la mésentente persiste, il faudra malheureusement vous séparer de votre nouveau compagnon.
Le mieux est de faire quelques premiers tests avec le chat ou le chien d’un ami, d’un voisin… Afin d’avoir une première idée du niveau de sociabilité de votre lapin.

Lapin nain mâle ou femelle ?

Pour connaître le sexe d’un jeune lapin il vaut mieux se tourner vers un professionnel car ce n’est pas une tâche simple.
Lorsque le lapin est plus âgé, il est possible de reconnaître un mâle en appuyant légèrement sur le ventre, ce qui va laisser apparaître le membre.

Lapin nain ou hybride ?

Les races pures de lapins nains sont les seules à rester petites une fois l’âge adulte. Pour des races croisées, cela n’est pas garanti. Si vous souhaitez absolument un lapin nain, il vaudra mieux s'adresser à un éleveur confirmé.

Quelques indices toutefois : Un lapin nain de race pure est reconnaissable par ses oreilles et ses pattes plus courtes ainsi que d'une tête plus ronde.

Offrir un lapin à son enfant

Les animaux ne sont pas des jouets. Si vous n’êtes pas certain que votre enfant va bien s’occuper de son animal sans le délaisser, n’en adopter pas. Un jeune enfant voudra sûrement un petit animal à caresser et avec lequel jouer. En devenant adolescent, ses centres d’intérêts risquent de changer. Avant tout achat, quelques éléments sont à prendre en compte.
• Emprunter un lapin à votre entourage pour quelques jours. Laissez votre enfant s’occuper du lapin, y compris le changement de sa litière.
• N’offrez pas un lapin à un enfant trop jeune (moins de 6 ans).
• Si vous n’êtes pas prêts vous-même à vous occuper de l’animal, il vaut mieux renoncer à l’achat. L’enfant ne pourra pas en assumer seul la responsabilité.
• Déterminez pourquoi votre enfant désire un lapin nain. Est-ce une envie passagère ? Un caprice ? Votre enfant se sent-il seul ? Assurez-vous qu’il s’agisse bien d’un intérêt authentique pour les animaux.

Où adopter votre lapin ?

Les refuges regorgent d’animaux abandonnés en attente d’une famille aimante. Il est préférable de se tourner en priorité vers ce type de structures ainsi que les associations avant d’envisager un achat chez un éleveur ou en animalerie.

Attention : Il est important d’attendre que le lapin soit âgé d’au moins huit semaines pour qu’il soit correctement sevré. Renseignez-vous sur ce point, notamment en animalerie, où les animaux ont tendance à être vendus trop jeunes !

Pour déceler un animal en bonne santé, il faut que son poil soit lisse et brillant, que le lapin soit gai et vif. Selon son tempérament, il pourra toutefois être plus ou moins timide.

Repérer un lapin malade

Un lapin malade ne fait pas forcément de bruit, soyez-donc très attentif ! Il restera, la plupart du temps, seul dans un coin, le regard dans le vide et l’œil vitreux.
Quelques signes majeurs peuvent alerter :
• Yeux rouges qui coulent et/ou sont gonflés
• Eternuements et toux plusieurs fois par jour
• Ecoulement au niveau du nez
• Le ventre gonflé
• Manque voire perte d’appétit
• Absence d’excréments
• Un pelage en mauvais état, dégarni et/ou très sale au niveau de l'anus

Les précautions à prendre avant de partir en vacances

Avec de l’eau en quantité suffisante, de la nourriture et de l’herbe, votre lapin peut rester seul un à deux jours dans sa cage mais pas plus, il risquerait de déprimer !

Si vous partez plus longtemps, vous pouvez :

• L’emmener avec vous si si le voyage en voiture n'est pas trop long et si votre animal supporte bien les transports. Faites un test avant ! Pensez à bien emmener sa cage et ses accessoires.
• Demander à un ami ou un pet-sitter de confiance de passer à votre domicile pour une visite quotidien. Il faudra veiller à ce que le lapin sorte de sa cage de temps en temps pour se dépenser, surtout s’il est seul. Du foin et de l'eau doivent être en permanence à disposition sans oublier quelques caresses.
• En dernier recours d’urgence ; le faire garder dans un refuge ou une animalerie s’il peut de temps en temps (au moins une fois par jour) et si les conditions de vie sont évidemment correctes.
Attention : Pensez à vous munir d'un certificat de bonne santé auprès du vétérinaire. Avant de partir à l'étranger, il est nécessaire de se renseigner sur les formalités du pays d'accueil concernant l'introduction d'animaux.