Affection courante chez le chat, la rhinotrachéite féline touche très souvent l’animal.

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir de plus amples informations sur cette maladie. La rhinotrachéite féline n’aura plus aucun secret pour vous.

Tout savoir sur la rhinotrachéite féline

Qu’est-ce que la rhinotrachéite féline ?

Très contagieuse, la rhinotrachéite féline est une maladie qui touche notamment les chats qui ne sont pas vaccinés. Souvent, cette pathologie va toucher le jeune chaton qui n’est pas encore immunisé. C’est une maladie virale pour le chat qui peut être comparée à la grippe contractée par l’être humain.

Très contagieuse, cette maladie va notamment se propager rapidement au travers des sécrétions respiratoires de l’animal.

Les symptômes de la rhinotrachéite féline

Les symptômes de cette maladie sont facilement reconnaissables. Tout d’abord, le chat va être victime d’une congestion nasale ainsi que d’écoulements nasaux clairs. Généralement, le chat va également avoir les yeux à la fois enflés et rouges.

Parfois, des écoulements oculaires peuvent survenir. Ces derniers sont transparents dans un premier temps, puis deviennent jaunâtres et verdâtres. Certains chats sont aussi victimes de fièvre face à la rhinotrachéite féline.

Souvent, on constate une perte d’appétit qui est notamment engendrée par la fièvre et la perte d’odorat de l’animal. Il est important d’agir vite, car une rhinotrachéite féline qui n’est pas prise à temps peut s’attaquer aux poumons et causer ainsi une pneumonie au chat.

maladie rhinotrachéite féline

Le traitement de la rhinotrachéite féline

Avant de parler de traitement, il est important de savoir comment le vétérinaire va établir le diagnostic de la rhinotrachéite féline. Sachez qu’un examen complet de l’animal est nécessaire.

Différents tests seront donc réalisés dont un test de dépistage pour la leucémie et le sida félin dans la majeure partie des cas. Le but étant notamment d’éliminer les maladies les plus graves du diagnostic.

Généralement, une prise de sang est aussi réalisée pour constater le fonctionnement des organes et du système immunitaire de l’animal. Une fois que le diagnostic est posé, le traitement sera alors mis en place. Pour les cas les plus graves et les plus avancés de la maladie, l’hospitalisation est nécessaire.

En effet, certains chats se retrouvent dans un état de déshydratation très importante et une anorexie peut également s’installer. Le vétérinaire va prescrire des antibiotiques à votre chat, souvent par injection. Le professionnel peut également prescrire des anti-inflammatoires ou de la médication ophtalmique.

Le but étant notamment de venir à bout de tous les symptômes de cette maladie. Sachant que cette maladie engendre aussi de grandes congestions nasales, il sera sûrement nécessaire de réaliser des rinçages de narines. Il vous suffit pour cela de demander de la saline physiologique et vous pourrez le faire à la maison de manière régulière.

Le chat pourra alors évacuer ses sécrétions et respirer bien mieux. Dans tous les cas, sachez que cette maladie qui est fréquente est parfaitement maîtrisée par le vétérinaire qui saura prendre en charge votre animal pour le soigner.

La prévention de la rhinotrachéite féline

Étant donné que cette maladie est très contagieuse, il s’avère tout aussi important de prévenir son apparition. Sachez que votre chat sera contagieux durant les deux semaines qui suivent sa sortie d’hospitalisation. Il est donc nécessaire et indispensable de ne pas le laisser entrer en contact avec ses congénères durant ce laps de temps.

Vous devrez ensuite faire vacciner votre chat si ce n’est pas fait contre cette maladie. La maladie peut rapidement récidiver. En effet, une source de stress peut être une cause de réapparition de la maladie que ce soit l’arrivée d’un nouvel animal dans le foyer, un déménagement ou encore un voyage.

Sachez tout de même que la récidive de la maladie se soigne facilement contrairement à la première fois où l’hospitalisation du chat est souvent nécessaire. Il faut également prendre en compte que certains chats ne guérissent jamais totalement de la rhinotrachéite féline. Ils doivent alors prendre un traitement préventif de lysine durant toute leur vie.