Alors que certaines races de chat ne font jamais de bêtises, ce n’est malheureusement pas le cas de tous les petits félins.

En effet, ces trois races de chat ne resteront pas sages bien longtemps, en particulier si vous n’êtes pas là.

Les trois races de chat qui font le plus de bêtises

Le Chat roux, parmi les races de chat qui font le plus de bêtises

Le Chat roux fait partie des races de chat qui sont les plus agiles. C’est un chat qui est toujours en mouvement et qui a besoin de beaucoup se dépenser. Si vous le laissez seul à la maison trop longtemps, votre petit félin risque de s’ennuyer.

En effet, il n’aime pas beaucoup la solitude. Dans ce cas, il risque de se mettre à faire toutes sortes de bêtises pour que le temps passe plus vite. Il sera particulièrement attiré par vos plantes vertes.

Si vous devez vous absenter, essayez de lui donner ses jouets préférés et de le nourrir avant de partir. Cela devrait l’occuper un moment.

race de chat plus de bêtises

Le Siamois, un petit chat sans cesse en demande d’attention

Le Siamois fait partie des rares races de chat qui adorent être prises dans les bras. Ce petit félin est très proche de son maître avec lequel il entretient une relation privilégiée.

Seulement, c’est un chat qui a énormément besoin d’attention, et cela tout au long de la journée. Si le Siamois se sent délaissé, il va alors commencer à faire des bêtises pour que vous vous intéressiez à lui ou simplement pour manifester son mécontentement.

Ce chat sera très heureux d’avoir un autre animal pour lui tenir compagnie quand vous devez vous absenter. 

Le Burmese, l’une des races de chat qui fait le plus de bêtises

Le Burmese fait partie des races de chat qui ne peuvent pas vivre en ville. Ce dernier déborde d’énergie et a toujours besoin de faire de nouvelles découvertes.

Ainsi, si vous devez partir et le laisser enfermé à la maison, votre Burmese risque de faire beaucoup de bêtises en votre absence. Le mieux serait de lui installer une chatière. De cette façon, il pourra entrer et sortir comme bon lui semble.

Si vous avez envie d’adopter un Burmese, vous devrez absolument avoir un jardin. Sans quoi, il risque d’être malheureux. Il sera beaucoup plus épanoui à la campagne où il pourra partir à l’aventure.