Lézard : nos conseils pour bien choisir

La terrariophilie vous connaissez ? Votre futur lézard, lui, adore ça ! Vous êtes décidés à adopter un de ces fameux reptiles rampants mais vous hésitez encore ? Votre décision est tout aussi importante que l'achat d'un animal classique. Votre gecko et son environnement devront être entretenus.

Ce genre d'animal de compagnie nécessite un savoir-faire et des connaissances précises. Voyons ensemble quelques conseils pour appréhender votre futur compagnon à écailles !

Découvrez nos conseils pour bien choisir votre lézard

Le genre du lézard : mâle ou femelle ?

Le choix du sexe de votre lézard n'a pas une réelle importance si vous n'en désirez qu'un seul. Nous notons la plupart du temps une différenciation au niveau esthétique : des écailles différemment colorées et agencées, une différence de taille, ou encore des éléments évidents absents chez l'un mais présents chez l'autre. Il en ira de votre préférence. À contrario, si vous désirez des petits, il sera nécessaire de posséder un couple capable de se reproduire.

L'alimentation du lézard : carnivore ou végétarien ?

Les lézards ne sont pas nécessairement de gros gloutons. Leur alimentation est principalement faite d'invertébrés avec des petits insectes comme les mouches, les blattes, les escargots etc.. Pour les plus gros carnivores, il faudra envisager des petits rongeurs. Mais la nature est bien faite, et vous pourrez trouver un lézard uniquement friand de fruits. Il est à noter que beaucoup d'espèces sont omnivores à des degrés divers.

La provenance du lézard : sauvage ou né en captivité ?

L'attitude d'un lézard diffère grandement selon sa provenance. Vous seriez tentés de débusquer votre spécimen dans la nature. Le comportement d'un lézard sauvage est pourtant réputé comme instable et vindicatif. Cela se justifie par une méfiance naturelle et primitive. De plus, sa santé en pâtira inévitablement une fois sorti de son habitat naturel.

Un lézard acheté dans une enseigne spécialisée sera né en captivité. Son comportement siéra à vos exigences. Il fera preuve d'une plus grande docilité mais sera logiquement plus cher.

La vie et l'entourage de votre lézard : seul ou accompagné ?

Comme nous l'avons vu, un lézard peut s'accommoder de la présence de l'autre sexe pour s'accoupler. Néanmoins, il est recommandé de ne pas mélanger deux espèces au sein d'un même habitat. Cela pourrait entraîner non seulement des conflits entre les deux races, mais également des complications liées à leur environnement.

Adaptez le terrarium à votre lézard

Chaque lézard est lié à un biotope. On parle de reconstruction d'un environnement au sein d'un terrarium. Il doit répondre à des critères précis pour sa longévité qui rappellent ceux d'une plante :

  • Le calcul de l'humidité par hygrométrie ;
  • L'intensité de la lumière par photométrie ;
  • Une surveillance de la température ;
  • Un entretien et une veille constants de la flore environnante.

Le lézard et son âge

Il est souvent conseillé de prendre de jeunes lézards pour profiter de leur tonus. La captivité ne rime pas inévitablement avec espérance de vie raccourcie : certains peuvent vivre 3 décennies ! Ils seront parfaitement conditionnés pour vivre dans leur nouvelle demeure, à condition de ne pas être trop jeunes au moment du transfert.

Le lézard et son tempérament

Ce reptile possède dans son ADN des millions d'années de survivalisme primitif. En ce sens, la réactivité et la rapidité sont innées chez lui. Heureusement pour vous, la naissance en captivité les rend plus détendus et confiants. À défaut de pouvoir s'enfuir, un lézard sauvage essayera de vous mordre s'il est dans vos mains.

Le lézard apprivoisé, lui, accueillera vos caresses avec sérénité. Cependant, comme tout animal, ce reptile peut se montrer imprévisible en cas de stress, notamment durant la période des amours. Les mâles se montrent particulièrement véhéments durant cette période en hiver.

Le lézard et sa santé

Afin de vous enquérir de l'état général de votre lézard, le passage chez le vétérinaire est important. Le test hépatique et le bilan général seront des indicateurs fiables. Comme tout animal, il sera bon d'observer chez lui une éventuelle trace de mal-être ou de maladie. Les chats perdent leurs poils par centaines quand ils sont malades ; les lézards, eux, perdent leurs écailles !

Acheter son lézard : quels endroits ?

Nous disposons de certains réflexes concernant les animaux. Acheter un reptile n'est pas une mince affaire. Il faut savoir vers qui se tourner, tout en flairant la bonne affaire et en empoignant les opportunités. Voici 3 moyens de vous procurer un lézard :

  • Chez un spécialiste : Il s'agit probablement du premier choix. Ces enseignes sont sérieuses et focalisées sur le domaine des reptiles. Les éleveurs peuvent donner des conseils et vous laisser observer la multitude de lézards dans leur état naturel. Il sera important de vérifier l'origine de votre futur compagnon pour éviter les mauvaises surprises.
     
  • Dans une animalerie généraliste : Autre lieu évident mais plus mitigé, l'animalerie regorge de choix pour les reptiles mais s'avère risquée. Les conseils donnés ne sont pas forcément les meilleurs et le soin prodigué aux lézards sur place n'est pas fiable.
     
  • Chez un particulier : Dernier lieu insolite ! L'adoption chez un amoureux des reptiles peut être un bon choix. Ce dernier vous donnera des conseils pour un prix moins élevé. Toutefois, gardez les bons réflexes et ne prenez pas pour acquis tout ce que vous verrez et entendrez !

Les espèces de lézard : 3 reptiles pour les débutants

Il est venu le temps de choisir votre animal vagabond ! Vous voulez de l'aide ? Voici les 3 lézards parfaits à apprivoiser :

  • Le gecko léopard : Ce petit lézard est très attrayant pour un débutant. Très mignon, ses petites pattes et son corps mince séduisent beaucoup. Ce qui fait sa popularité ? Ses écailles aux couleurs du fauve d'Afrique ! À l'âge adulte, sa gueule impressionne par sa dimension prédatrice. Mais il ne faut pas s'y fier : ce reptile aime la compagnie des hommes. Il ne tolérera cependant qu'une femelle à ses côtés. Nocturne, son habitat devra être composé de plantes, de rochers et de branches. Il ne supportera pas une température au-delà de 32°C et en dessous de 22°C. Il atteindra les 20 centimètres en moyenne.
     
  • Le dragon barbu d'Australie : Avec son nom qui en jette, voici un concurrent impressionnant ! Avec sa collerette en forme de barbe, il amuse beaucoup par son apparence. Comme sa provenance le laisse deviner, il devra vivre en environnement désertique, avec une température à 40°C ! Très sociable, ce gros lézard de 40 centimètres aux couleurs sableuses ne supporte pas l'humidité.
     
  • Le lézard à collier : Moins grand que son collègue à barbe, ce lézard diurne vit au chaud à plus de 40°C et supporte un froid qui ne descend pas en dessous de 28°C. Il se démarque par sa robe azurée aux variations turquoises qui lui donne un air exotique particulièrement exquis !

L'achat d'un lézard demande une responsabilité. Maintenant que vous connaissez la marche à suivre, profitez de votre nouvelle vie avec ce charmant reptile !

articles

Connectez-vous pour laisser un commentaire ou inscrivez-vous.

0 commentaire