Si certaines races de chien sont très sages, même en votre absence, d’autres font beaucoup de bêtises.

Une particularité qu’il est important de connaître si vous avez l’intention d’adopter un nouveau compagnon à quatre pattes.

Les quatre races de chien qui font beaucoup de bêtises

Le Shiba Inu, parmi les races de chien qui font beaucoup de bêtises

Le Shiba Inu fait partie des races de chien qui sont les moins affectueuses. Ce dernier est très difficile à éduquer. Vous ne serez donc pas étonné d’apprendre qu’il fait partie des races de chien qui font beaucoup de bêtises.

Si vous pourrez toujours garder un oeil sur lui à la maison, en votre absence, votre Shiba Inu ne vous obéira plus. Il pourra alors s’en prendre à vos plantes ou même à vos meubles.

race de chien beaucoup de bêtises

Le Husky Sibérien, un chien qui n’est pas très obéissant

Le Husky Sibérien est, lui aussi, difficile à éduquer. Il n’est d’ailleurs pas recommandé pour les premiers maîtres. C’est un chien qui est toujours très actif et qui n’est jamais fatigué. Si vous devez vous absenter, ne le laissez pas enfermé seul dans la maison trop longtemps.

Sinon, il risque de faire beaucoup de bêtises. Si possible, vous pouvez lui laisser un accès à l’extérieur. Ainsi, il pourra se dépenser dans le jardin, même sans vous.

Le Dalmatien, l’une des races de chien qui fait beaucoup de bêtises

Le Dalmatien fait partie des races de chien qui sont les plus indépendantes. Vous aurez donc beaucoup de mal à gagner sa confiance. Or, tant qu’il n’aura pas confiance en vous, il n’aura aucune raison de vous obéir.

Le Dalmatien est donc un chien qui fait beaucoup de bêtises. Vous devez en être conscient avant de vouloir en adopter un. Vous aurez besoin de beaucoup de patience avec un Dalmatien à la maison.

Le Cocker, un chien qui a du mal à obéir

Le Cocker Anglais est un petit chien très têtu qui a beaucoup de mal à obéir. Ce dernier aura tendance à faire des bêtises quand il se sentira contrarié. Même si c’est un petit chien, son éducation ne doit pas être prise à la légère.

Pour que tout se passe bien avec votre Cocker à l’âge adulte, vous devrez vous impliquer dans son éducation, et ce, dès son plus jeune âge. C’est pourquoi, il est nécessaire de bien réfléchir avant d’adopter un Cocker, ou même n’importe quel autre chien.