Certaines races de chat sont plus fragiles que les autres et peuvent avoir un petit peu de mal à respirer.

Si vous décidez d’adopter l’une de ces quatre races de chat, vous devrez donc faire très attention à leur santé.

Les quatre races de chat qui ont du mal à respirer

Le Persan, parmi les races de chat qui ont du mal à respirer

Le Persan est une race de chat qui se caractérise par son caractère très calme. C’est bien simple, ce dernier va passer la grande majorité de ses journées à se reposer et à faire la sieste. Il faut dire que ce dernier ne peut pas vraiment courir ou sauter partout.

En effet, le Persan fait partie des races de chat qui ont du mal à respirer. Ce dernier ne peut donc pas réaliser d’activités trop intenses.

Le Burmilla, un chat au museau aplati

Le Burmilla est un petit félin qui n’aime pas beaucoup voyager. En effet, ce dernier se distingue par son museau aplati. Cette particularité physique va beaucoup le limiter dans ses activités du quotidien.

Ainsi, ses capacités respiratoires seront réduites par rapport à celles de ses congénères. Si bien que le Burmilla est l’une des races de chat qui a du mal à respirer. Vous devrez donc éviter de lui demander trop d’efforts physiques.

race de chat qui ont du mal à respirer

Le Scottish Fold, l’une des races de chat qui a du mal à respirer

Le Scottish Fold est un chat qui est facilement reconnaissable grâce à ses petite oreilles aplaties. Ce dernier mériterait d’ailleurs d’être beaucoup plus connu.

Le Scottish Fold ne possède qu’un seul petit défaut. En effet, il se trouve que ce dernier fait partie des races de chat qui ont du mal à respirer. Vous devrez donc surveiller la santé de ses poumons. 

L’Exotic Shorthair, un félin qui ne peut pas faire d’effort

L’Exotic Shorthair est un chat facile à vivre et qui ne mord jamais. La cohabitation avec ce petit félin sera donc très agréable. La seule problématique avec cette race de chat concerne sa santé. En effet, il se trouve que l’Exotic Shorthair fait partie des races de chat qui ont du mal à respirer.

Ces difficultés vont s’exprimer en cas d’effort trop important de sa part ou bien pendant les fortes chaleur de l’été. Dans ce cas, vous devrez garder votre chat à l’intérieur et essayer de le rafraichir comme vous pouvez.