Dans les Pyrénées-Atlantiques, à Géronce, un chien s’est vu administrer trente plombs destinés à la chasse à la palombe dans le flanc.

A ce jour, l’auteur de ce tir demeure inconnu, tout comme les raisons de cet acte…

Un chien survit à un tir de 30 plombs sur le flanc

C’est à proximité de son domicile que Kim a retrouvé son chien Djecko dans un fossé. « Agonisant et immobile […] ceux qui ont fait ça l’ont laissé pour mort » témoigne t-elle auprès de la Fondation 30 Millions d’Amis.

Grâce à une prise en charge immédiate en clinique vétérinaire, les jours de Djecko ne sont plus en danger. L’animal revient pourtant de loin, criblé d’une trentaine de plombs, dont deux retrouvés dans le coeur.

« C’est un véritable miracle qu’il s’en sorte », se réjouit la propriétaire. Les plombs n’ont cependant pas pu être retirés au vu de l’âge avancé de l’animal (14 ans) et la possibilité de séquelles n’est pas écartée.

Les maîtres de Djecko ont décidé de porter plainte pour acte de cruauté. La Fondation 30 Millions d’Amis se constitue partie civile.

Les propriétaires du chien comptent sur l’enquête pour retrouver le responsable de ce tir de plombs, et savoir si cet acte a un lien avec un précédent drame que la famille a déjà vécu. En effet, il s’avère qu’un de leur animal a succombé à ses blessures, dans les mêmes circonstances, il y a trois ans…

Kim, la propriétaire, ne décolère pas : « C’est une honte ! Stop à cette cruauté animale ! On continue de faire le maximum pour que les personnes responsables soient punies. »