Quel plaisir d’avoir de bons œufs frais pour son repas ou son petit déjeuner. Et c’est à la portée de tout le monde ! En effet, si vous avez un peu d’espace autour de la maison, il est facile d’élever quelques poules pondeuses.

En plus d’avoir de nouveaux compagnons sympathiques, vous pourrez profiter chaque jour de leurs produits.

Ce qu’il faut savoir pour avoir des poules pondeuses dans son jardin

Pourquoi c’est bien d’avoir des poules pondeuses dans son jardin ?

Les poules domestiques sont des animaux faciles à élever et peu exigeants. Il y a de nombreux avantages à installer un poulailler chez soi :

  • Avant tout : la satisfaction d’avoir des œufs frais chaque matin ! Elles pondent en moyenne deux œufs tous les trois jours. Aussi, deux poules suffiront amplement pour une famille de 3 à 4 personnes. Des pondeuses bien entretenues peuvent vivre une dizaine d’années, et donneront environ 200 œufs par individu et par an.
  • Omnivores, elles valoriseront vos déchets ménagers et les restes de table. Épluchure, fanes, croûtes de fromage… tout cela viendra compléter utilement leur ration dans une logique « zéro-gaspillage ». Économique, n’est-ce pas ?
  • Les poules sont aussi les alliées de votre potager, ou de vos massifs fleuris. Vous pourrez collecter leurs fientes en récupérant la terre du parc afin d’obtenir du fumier riche pour vos plantations. Grandes gratteuses de terre, elles vous aideront à désherber. Et elles contribuent également à éliminer les hôtes indésirables du jardin.
  • Curieuses et aventureuses, les poules sont idéales pour les enfants. Ils aiment à leur donner un petit nom, les caresser, les nourrir et surtout, collecter les œufs ! Avec une basse-cour, c’est un peu Pâques tous les jours.

avoir poules pondeuses

Comment chouchouter vos gallinacées ?

Pour le bien-être de vos cocottes, suivez ces quelques conseils :

  • Essayez d’en avoir au moins deux, car la poule est un animal sociable.
  • Prévoyez un enclos, de préférence fabriqué avec du grillage à poule (cela évitera qu’elle ne se coince la tête entre les mailles) et d’une surface de 10 m² minimum par individu. Leur lieu de vie doit comporter de l’ombrage et un point d’eau.
  • Placez-y un endroit fermé et abrité pour la nuit, type cabanon ou poulailler. Celui-ci sera équipé d’un perchoir et d’un espace « nid » faisant office de pondoir. Garnissez ce dernier avec de la paille ou de l’herbe sèche pour plus de confort.
  • Nettoyez le poulailler toutes les semaines pour limiter les odeurs.
  • Nourrissez-les avec les restes de table, vos poules auront ainsi une alimentation saine et variée. Il sera cependant utile de compléter avec du grain contenant céréales, oléagineux et protéagineux afin de leur assurer une ration complète respectant l’ensemble de leurs besoins alimentaires.
  • Évitez de les placer sur une aire bétonnée, un balcon ou une terrasse. Les poules adorent picorer l’herbe et gratter le sol pour dénicher les insectes.
  • Si vous avez un grand jardin, libérez-les de temps en temps, afin de changer leur environnement et lutter contre l’ennui. Cependant, attention aux chiens ou aux chats si vous avez des poussins.

Quelle race de poule pondeuse choisir ?

Si vous débutez, préférez les races rustiques.

    • La Rhode Island possède une grande robustesse.
    • La Sex Link Rouge est, elle, réputée pour sa résistance au froid.
    • La Plymouth Rocj est quant à elle connue pour son caractère amical et sa gentillesse envers les enfants.

Il y a une grande diversité de races. Aussi, n’hésitez pas à demander conseil en jardinerie, ou faites quelques recherches sur internet afin de trouver le type de poule qui vous conviendra le mieux.

Vous pouvez aussi opter pour une race locale ou ancienne. Elles constituent un patrimoine à préserver. La poule Suisse en est un bon exemple, car elle allie résistance, santé et longévité.

Vous désirez faire une bonne action ? Adoptez une poule issue de l’élevage industriel afin de lui offrir une retraite dorée. Le site Adopte1poule.fr met en relation éleveurs et particuliers à cet effet.

Quels sont les points de réglementation à observer ?

En France :

Rapprochez-vous de votre mairie. Dans certaines communes et lotissements, l’élevage de poules pondeuses et autres volailles est limité voire interdit. Vous aurez besoin d’une déclaration de travaux si l’emprise au sol du poulailler est égale ou supérieure à 5m², et d’un permis de construire au-delà de 20 m².

Et en Suisse ? :

L’ordonnance sur la protection des animaux prévoit qu’au-delà de 150 poules, les éleveurs doivent passer un examen de détenteur, ou avoir une qualification d’agriculteur. En deçà, vous serez néanmoins tenu de vous enregistrer auprès du service cantonal de coordination. Renseignez-vous aussi auprès de votre commune pour la construction de votre poulailler.

Mettre en place un poulailler avec des poules pondeuses dans votre jardin n’a désormais plus aucun secret pour vous. Alors, n’attendez plus pour vous lancer!