Récemment, une tortue alligator a été découverte par des promeneurs dans le parc départemental de Vaugrenier, situé dans le sud de la France, entre Cannes et Nice. L’animal, trouvé loin de son lieu de vie habituel, était agressif. Comment expliquer cette surprenante découverte ?

Une tortue alligator dangereuse découverte dans le sud de la France

Une tortue dangereuse pour l'homme

Elle est pourvue d’un bec tranchant qui renferme un appendice, lui servant de leurre pour attirer ses proies.

Agressive envers les humains, elle est capable de sectionner un doigt ou même un tendon.

Elle se nourrit principalement de poissons, crustacés et d’amphibiens. Mais elle peut aussi s’attaquer à des oiseaux, des mammifères de petite taille, et même d’autre tortues. Concernant la reproduction, la femelle pond dans le sable 10 à 50 œufs qui mettront 2 à 3 mois pour éclore.

Ce sont donc son aspect et son attitude peu avenante qui lui ont valu le surnom de tortue alligator.

Origines et caractéristiques de la tortue alligator

Cette espèce endémique d’Amérique du Nord a pour nom scientifique Macrochelys temminckii. Originaire des Etats-Unis, il s’agit de la plus grosse tortue d’eau douce que l’on puisse trouver à l’état sauvage. Un spécimen adulte peut atteindre facilement les 100 kg et jusqu’à 80 cm de long.

Sa carapace, le plus souvent de couleur brun-noir, est couverte de 3 rangées d’écailles pointues.

Une découverte inattendue

Cet animal, bien qu’étant originaire d’Amérique du Nord, a aussi été importé en Europe. Il s’agit d’une espèce sauvage interdite à la vente depuis 1989 et classée “vulnérable” par l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).

Alors que venait-elle faire là ? À cette question, Patrick Villardry, l'ex-président de la Société de défenses des animaux locale, émet une hypothèse. Celui qui a pris en charge l’animal explique qu’il s’agit très certainement d’un abandon de la part de son propriétaire. En effet, la tortue est une femelle, dont l’âge estimé serait de 15 à 20 ans, mais elle peut encore vivre jusqu’à 70 ans.

De nature agressive et donc dangereuse pour l’humain, l’animal a été pris en charge afin d’éviter tout accident pour l’avenir. Elle a temporairement été placée chez en particulier détenant un certificat de capacité. Par la suite, elle sera confiée à un zoo marin.