Attaché à un poteau sous une neige battante, et ne pouvant donc pas se trouver un abri, ce Pitbull a été remarqué par un passant, qui a tout de suite prévenu le service de contrôle animaliers.

Un homme sauve un Pitbull cruellement attaché d’une mort certaine

L’homme ayant découvert la scène se nomme Calvin Hannah, et est lui même un ami des animaux, possédant trois chiens. Il se porte donc très volontaire pour aider la bête, qui, si elle n’avait pas été récupérée par les services de contrôle animaliers, n’aurait pas survécu.

«Attacher un chien à un lampadaire sous cette température et s’attendre à ce qu’il survive, c’est criminel. » Clame Mark Kumpf, directeur du service de contrôle animalier de Detroit, ville de l’accident.

Le Michigan, sa ville la plus importante en particulier, est bien réputé pour ses températures glaciales, et aucun habitant ne peut les ignorer.

homme sauve un chien
© Photos CBS Detroit

Prise en charge par les secours animalier de Detroit

Lorsque Calvin Hannah s’est approché, le Pitbull s’est mis à grogner. Ce dernier a donc décidé de revenir avec de la nourriture.

Après avoir mangé à sa faim, l’animal s’est montré moins réticent mais toujours méfiant. l’homme a donc contacté la police, qui a immédiatement contacté les services de contrôles animaliers de Detroit.

Au final, l’animal a été recueilli et placé en refuge. Les vétérinaires ont observé, en plus de son état de faiblesse grandissant dû au fait qu’il était resté déjà longtemps au milieu du vent, de nombreuses lésions autour de son cou, dues au fait que son collier avait été bien trop serré.

Le directeur, choqué de cet acte, cherche à faire adopter l’animal, ou le transférer dans un lieu plus adapté pour ce dernier que le refuge des services de contrôle animaliers, où il réside actuellement.

Laisser un animal seul dans des conditions aussi dangereuses est considéré par la loi comme de la cruauté animale, et peut provoquer dans l’état du Michigan différentes sentences, principalement une peine de dix ans d’emprisonnement (selon les cas), ou une amende de cinq mille dollars.